Centres de santé communautaire

Un CHECKPOINT est un centre de santé communautaire pour les hommes gay et les autres hommes qui ont du sexe avec des hommes (HSH), et pour les personnes trans* et leur partenaires.

Rapport à risque ?

Rapports à risque

 

 

Quelles pratiques peuvent amener une infection au VIH ?

 

 

En prenant comme base l'application rigoureuse des règles du Safer Sex (valeur de 1), le tableau ci-dessous montre par quels facteurs ce risque est multiplié en fonction des pratiques lorsque celle-ci ne sont pas protégées :

 Exposition  Risque d’infection
 Relation oral insertive (Safer Sex)
 Relation orale réceptive avec éjaculation  X 20
 Relation vaginale insertive  X 100
 Relation anale insertive  X 140
 Relation vaginale réceptive  X 200
 Relation anale réceptive  X 1000
 Partage de seringues  X 1400
 Transfusion sanguine  X 1800
 
 

CDC. Antiretroviral postexposure prophylaxis after sexual, injection-drug use, or other nonoccupational exposure to HIV in the United States. MMWR 2005;54 (no.RR-2): 1-20

Toutes les pratiques notamment sexuelles n’exposent pas au même risque d’infection au VIH.
Un rapport sexuel non protégé ne signifie pas automatiquement infection mais il suffit d’un rapport sexuel non protégé pour qu’il y ait infection.

Risque élevé

  • Pénétration (vaginale et encore plus anale) sans préservatif, même sans éjaculation! (dipping)
  • Partage du matériel d’injection (aiguilles) quel soit le produit : drogues, stéroïdes, hormones, silicone, etc...
  • Tatouage et piercing à l’aide de matériel non stérilisé.

En cas de prise de risque élevé, le plus tôt possible et au maximum dans les 48h, il est recommandé de consulter pour évaluer la pertinence de la prescription d'un traitement d'urgence (PEP) afin de réduire le risque d'infection au VIH.

Faible risque

  • Sexe oral : sans sperme (fellation) ni sans sang (cunnilingus, anulingus) dans la bouche
  • Utilisation partagée de godemichés (dildos, godes, plugs) ou d’accessoires sexuels
  • Pénétration avec un préservatif et du lubrifiant (pour réduire les risques de rupture, en particulier lors de rapports anaux)
  • Frottement des parties génitales/anales entre elles, s’il n’y a pas de sperme ou de sang

Aucun risque

  • Baisers, y compris avec la langue et en échangeant la salive
  • Masturbation mutuelle sans contact avec du sperme ou du sang
  • Frottements des corps (hors parties génitales/anales entre elles), massages, caresses, etc
  • Utilisation d’accessoires sexuels s’ils ne sont pas partagés, ou alors utilisés avec un préservatif et/ou correctement désinfectés après chaque utilisation

Le VIH ne se transmet pas par la salive, la sueur, les larmes, l’urine ou les selles, à moins que ces liquides biologiques soient mêlés à du sang. Il n’existe donc aucun risque de l’attraper en partageant les vêtements, les ustensiles, la vaisselle ou un siège de WC avec une personne séropositive.

Fellation

Est-il dangereux de sucer mon partenaire ?
Même s’il y a beaucoup de liquide pré séminal (pré sperme ou mouille) dans la bouche?

Non. S’il n’y a pas d’éjaculation dans ta bouche, pratiquer une fellation (sucer) est sans risque vis-à-vis du VIH. Recevoir une fellation (se faire sucer) est sans risque pour le VIH.

En revanche, plusieurs autres infections peuvent être transmises par ce biais aussi bien pour la personne qui pratique la fellation (suce) que pour celle qui la reçoit (se fait sucer), syphilis et gonorrhée en particulier.